mardi 1 mars 2011

entre 2 persiennes

Le ciel plus ou moins bleu de la semaine dernière ne m'a pas laissé beaucoup de temps pour les bricoles de déco, peinture des volets oblige à profiter du temps sec (ce qui sera beaucoup plus dur cette semaine). Mais quelques travaux quand même!

       DSC04737

 Peinture et mise en place du fronton fait par Johanna, gagné ce jour-là. Ici, vous pouvez voir l'armoirette toute nue avant.

DSC04731

DSC04733

Deux frontons frères découverts dans un carton plein de trucs chinés, m'ont enfin permis de rehausser les miroirs de la salle de bain.

Post de 9h: Le 1er fronton a été collé avec la pâte repar express de P....x ancienne formule, les seconds toujours avec cette pâte, mais nouvelle formule. Impossible de les coller avec de la colle à bois car pas assez de points de contact. Avec la pâte je peux récupérer le "dénivellé". Autant j'étais une inconditionnelle de cette pâte ancienne formule, pouvant être malaxée avec les doigts humides, autant avec cette nouvelle formule j'ai pesté avec la pâte collant aux doigts, impossible à faire tenir élégamment (ils préconisent l'usage de gants, vous imaginez du petit bricolage de précision avec des gants???)!!

                                     23335676_p

DSC04730

 

Puisque c'est le moment des agrumes et qu'ici les oranges amères sont à perdre (merci chère voisine) j'ai essayé une nouvelle recette plus simple que celle que je vous avais donnée il y a 2 ans et homologuée depuis par MrB comme étant meilleure (si j'aime le parfum de cette confiture quand elle cuit, je n'aime pas ce qui est amer...). J'ai ajouté un jus de citron et mixé légèrement la préparation avant de la mettre en pot.

Post de 9h: Les étiquettes ont été inspirées (encore des progrès à faire!!) de ses vraies-fausses étiquettes.

                                    23335676_p

 

Hier soir, nous nous sommes régalés: "Les femmes du 6ème étage" fut un pur moment de détente et de saveur. A conseiller à la place des anti-dépresseurs...Une Sandrine Kimberlain totalement quiche et kitch à l'époque où les bourgeoises ne faisaient rien de leurs 10 doigts, sauf un bridge, un Fabrice Lucchini  qui découvre l'univers de ces bonnes espagnoles, Maria, Concepcion, Dolores...En sortant de la salle, une envie de paella!

Posté par irma_svd à 05:00 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , ,